Questo sito utilizza cookie per le proprie funzionalità e per mostrare servizi in linea con le tue preferenze. Continuando a navigare si considera accettato il loro utilizzo. Per non vedere più questo messaggio clicca sulla X.
Messaggi don Orione
thumb
Autore: Flavio Peloso

Une devotion qui a marqué l’histoire de Don Orione et de la Congrégation.

NOTRE DAME DU BON CONSEIL

La dévotion à Notre Dame du Bon Conseil a marqué l’histoire de Don Orione
et de la Congrégation.

Don Flavio Peloso

 

Qui fait un pèlerinage à Tortona et visite la ville sur les pas de Don Orione, ne peut manquer de faire un arrêt à la cathédrale. A l’entrée, au fond de la grande nef, sur la gauche, se trouve un autel avec un petit cadre de Notre Dame du Bon Conseil. Ce lieu fut cher à Don Orione, lié à l'histoire de la Petite Oeuvre de la Divine Providence.

"Quand j'étais séminariste- raconte Don Orione - j'avais pour professeur de Théologie un Chanoine vénérable, qui enseignait depuis plusieurs années, très pieux et cultivé, grand devot de la Notre Dame du Bon Conseil dont il voulut un tableau à l’intérieur de l'École de Théologie et sur le palier du Séminaire de Tortona. Il en répandit la dévotion en toutes les Paroisses du Diocèse en l'enracinant d’avantage dans le coeur de ses élèves. Et produisit de nombreuses publications sur la Sainte Vierge! Il voulut que chaque année, soit célébrée avec dévotion la solennité de Notre Dame du Bon Conseil à la Cathédrale et il nous racontait comment l'image fût parvenue de l'Albanie."

Quand Don Orione commença l'aventure de la fondation, réunissant Mario Ivaldi et les premiers garçons qui participaient à l’oratoire dans sa petite chambre située sur la voûte de la cathédrale, il prit l’habitude de les porter devant ce tableau pour prier. Plus tard naquit l'oratoire véritable et Mons. Novelli fut nommé Directeur de l'oratoire Saint Louis par l'Évêque Mons. BANDI. Luigi Orione était encore séminariste de vingt ans en le1892. Don Orione confiera:

"La Petite Oeuvre est née aux pieds de Notre Dame du Bon Conseil et dans les mains de Mons. Novelli."

Ce modeste endroit de dévotion, l'autel de Notre Dame du Bon Conseil, était aussi cher au serviteur de Dieu Don Gaspare Goggi qui vivait déjà à Tortona bien avant de connaître Don Orione. "Oh, comme Gaspare était devot de Notre Dame du Bon Conseil!", disait Teresa, sa soeur. "Quotidiennement nous nous arrêtions devant Elle, à l'autel de la Cathédrale, au cours de ces années lointaines de notre enfance, passées avec joie à Tortona."

Plus tard, ces deux jeunes- Orione et Goggi- nouèrent une profonde amitié. Pour consacrer leur vie, ils choisirent un endroit cher à tous deux: devant l'image de Notre Dame du Bon Conseil de la Cathédrale de Tortona. Comme dira Don Orione, ce fut "un don à l'Église de Jésus Christ; un don de la vie à Jésus pour la gloire de Dieu et pour la santé des peuples." Tant qu'ils vécurent, ils renouvelèrent ensemble ce don tous les ans.

Nous connaissons la belle vie de Don Gaspare Goggi "premier Fils de la Divine Providence" ainsi que sa mort prématurée le 4 août 1908 (nous sommes dans l'année centenaire). Don Orione le pleura plus que sa mère et son père.

L'an suivant, quand le 26 avril 1909, fête de Notre Dame du Bon Conseil, Don Orione retourna ponctuel pour renouveler sa consécration devant la chère image en vénération à la cathédrale de Tortona, il traduisit sa peine sur une feuille froissée. "À Toi oh ma chère Sainte Vierge. Voici déjà plusieurs années que en ton saint jour je venais à tes pieds avec le premier Fils de la Divine Providence et tous les ans à cette fête nous venions ici encore! Cette année, ce pauvre et cher fils est mort, e je suis là, tout seul ! Oh Marie, ma Sainte Vierge, regarde les larmes de mon pauvre coeur! Tu vois, cette année je ne sais plus parler: pardonne-moi, je suis seul, mon pauvre fils est mort. Je pleure, mais je me console en pensant que tu es si bonne et tu compatis avec moi! mais je sais qu'il est présent lui aussi ici. Depuis plusieurs années, ce jour, nous le passions ensemble; nous étions trois: toi oh chère Sainte Vierge, lui et moi. Tu as beaucoup pleuré toi aussi oh chère Sainte Vierge! laisse-moi pleurer un peu! Je suis seul... mon pauvre fils est mort! ".

Don Orione célébrait toujours et rappelait affectueusement aux Confrères la fête de Notre Dame du Bon Conseil, le 26 avril.

Lors de la bonne nuit du 25 Avril 1934, il dit: "C'est demain la Fête de Notre Dame du Bon Conseil, qui est vénérée en particulier au Genazzano, pas très loin de Rome. Le Seigneur me donna la consolation d'aller à Genazzano plusieurs fois et là j'ai ressenti une suave douceur spirituelle, j'ai pleuré et je me rappelle encore ces larmes pleines d'un amour non terrestre mais... ainsi...

Et quoique je n'aie pas eu la consolation de toucher cette croûte de mur sur lequel est peint la Vierge Sainte, la Sainte Vierge du Bon Conseil, parce ces religieux avaient mis devant elle des cristaux, des voeux, des coeurs d'argent qui empêchaient de la toucher, cependant je fus content.

Vous la connaissez l'histoire de cette apparition extraordinaire, (il la raconte brièvement). Quand je fus devant l'image à Genazzano et je vis ces cristaux, ces verres, je voulais presque donner un coup de poing... J'avais en effet toujours lu qu'on pouvait voir la partie supérieure du tableau totalement détachée du mur, sans soutien, ainsi qu'on pourrait avec une ficelle tendue passer de l’arrière à l’avant du tableau dans chaque direction sans que la ficelle ne touche à rien.

On peut voir aussi, disent les livres qui en parlent, la couronne détachée de l'image et seulement soutenue par le haut; et ainsi que celle de l'Enfant...

Je voulais voir si tout celà était vrai... Cependant je n’eu plus le courage de rompre les cristaux, parce que j'ai cru et je me suis senti une certain pour je ne pouvait que croire. Vous savez que je crois très peu, (on rit), cependant à ce moment, je ne pouvais que croire.je me suis senti consolé et j'ai pleuré les larmes les plus douces de ma vie."

Don Orione visita Genazzano plusieurs fois. Nous avons une carte autographe envoyée à Mme Angiolina de Tortona en 1924. "Du Sanctuaire de Genazzano, le 28 Juin1924. Des pieds de Notre Dame du du Bon Conseil, et ici où elle apparut, je prie et je vous envoie ma benediction, à votre soeur et à vos parents. Avec dévotion, Don Orione."

Un moine augustinien raconta plusieurs fois un phénomène prodigieux auquel j’ai assisté.

Le 7 avril 1931 nous lisons dans le diaire de l'institut de Via Sette Sale à Rome- les seminaristes allèrent en pèlerinage au Genazzano: "Le frère sacristain nous raconta un fait prodigieux vécu par D. Orione dont le même frère a été témoin. Don Orione après avoir célébré le S. Messe, pendant qu'il faisait son remerciement à l'autel de la Sainte Vierge, fut elevé en extase pour quelques moments et il fut vu, aussi des gens, soulevé de terre, tout concentré à regarder le tableau de la Sainte Vierge."

Don Domenico Sparpaglione visita le sanctuaire de Genazzano, avec Don Risi et monsieur Moresi, le 30 novembre1932: "Un moine nous raconta que don Orione devant l'image prodigieuse de la Sainte Vierge avait subi une espèce d'extase miraculeuse avec lévitation de la personne. Il dit que pendant qu'il s'était tourné interpellé par son confrère, à ce instant précis, Don Orione s'était levé de terre, et quand il se retourna il vit et constata qu'il se trouvait au niveau de l'autel. Il était convaincu qu'il s'agîssait d'un prodige."

Nous savons que Notre Dame du Bon Conseil est Patrone de l'Albanie où actuellement la Congrégation a deux communautés à Elbasan et à Shiroka-Bardhaj. Un motif en plus de dévotion et de prière. C’est un nouveau chapitre de la protection de Notre Dame du Bon Conseil qui a accompagné l'histoire de Don Orione et de la Congrégation depuis le début.

Lascia un commento
Code Image - Please contact webmaster if you have problems seeing this image code  Refresh Ricarica immagine

Salva il commento

thumb
Buonanotte del 23 marzo 2019